Sélectionner une page

C’est quoi Izarkom?

Opérateur coopérative de télécommunication d’Euskal Herria.

Il s’agit d’un projet coopératif et démocratique du Pays Basque qui émerge des forces vives du territoire et qui a pour but de fournir une série de services de télécommunication qui nous garantissent l’accès à la téléphonie et aux services Internet, adaptés aux conditions techniques et avec de tarifs abordables basés sur des coûts admissibles. En bref, Izarkom est un opérateur de télécommunication coopératif en Euskal Herria, dont le but est d’avancer vers la souveraineté sur l’infrastructure d’un service télématique et de télécommunication.

Infrastructures de télécommunication, partagées, ouvertes, libres et neutres.

Pour essayer de faire en sorte que ces services de télécommunication atteignent tous les coins d’Euskal Herria, Izarkom s’appuiera sur des infrastructures de télécommunication ouvertes, libres et neutres qui fonctionnent actuellement dans différentes villes. En outre, il aidera, ensemble avec différents promoteurs sociaux ou citoyens, collectivement, dans la mise en œuvre et le développement de nouveaux réseaux télématiques. Tous les réseaux télématiques construits et / ou pilotés par Izarkom seront obligatoirement associés à la licence pro-commune ROLN. De cette manière, il tentera d’éviter la duplicité des infrastructures et, dans la mesure du possible et afin de minimiser les conséquences de l’impact environnemental sur la société, favorisera l’utilisation partagée des ressources.

Coopérative d’action sociale, transformant le modèle économique actuel.

Pour dépasser le modèle économique capitaliste actuel, nous sommes convaincus de la nécessité de proposer de réelles alternatives basées sur l’économie sociale porteuse de changement. Pour cette raison, nous avons constitué Izarkom en tant que coopérative d’action sociale à but non lucratif. Nous nous sommes organisés en coopérative, d’une part, car nous voulons que ce soit un projet participatif, démocratiquement géré par toutes les personnes ou entités qui veulent participer au projet. D’autre part, parce que nous voulons abandonner le modèle économique qui donne la priorité aux bénéfices économiques, et en tant qu’organisation d’action sociale et à but non lucratif, nous priorisons d’autres modèles organisationnels dont le but est le bien commun et le bien-être de la société, basé sur l’interaction avec la citoyenneté et par le biais de l’auto-organisation.